Izlandbipbip » Maison » Traitement humidité » Guide pour se protéger de la condensation sur les fenêtres

Guide pour se protéger de la condensation sur les fenêtres

La condensation est une forme d’humidité qui se forme lorsque l’air chaud rencontre une surface froide. Lorsqu’elle n’est pas traitée, elle entraîne l’apparition des moisissures noires nocives pour la santé. Heureusement que des solutions existent pour se protéger de la condensation sur les fenêtres.

Aérer la maison quotidiennement

Chaque matin, avant de commencer votre journée de travail, laissez vos portes et fenêtres ouvertes pendant 10 minutes. Vous pouvez le faire peu avant votre départ pour le boulot.

Mais pendant les périodes hivernales, il va falloir augmenter la fréquence en passant d’une à deux fois par jour. Dans ce cas précis, il convient d’effectuer cette tâche au lever du jour et le soir. En prenant l’habitude d’ouvrir vos portes et fenêtres, vous empêchez l’air chaud et l’air humide de se retrouver piégé dans vos pièces.

N’oubliez pas que plus vos fenêtres vont rester ouvertes, mieux vous empêcherez la formation de la condensation. C’est une solution qui ne nécessite aucun investissement financier.

Mettre toujours de couvercle à l’heure de la cuisine

La cuisine peut être la source de la formation de la condensation sur les fenêtres dans un logement. En effet, lorsque vous cuisinez et que les ustensiles tels que les casseroles ne sont pas couvertes, de la vapeur s’y échappe.

Pour lutter contre la condensation sur les fenêtres, prenez l’habitude de couvrir vos casseroles lorsque vous préparez. Ne banalisez pas cela, même s’il s’agit de bouillir juste de l’eau. Toutefois, il faut notifier qu’avec un couvercle, la vapeur, en très petite quantité, peut toujours s’échapper.

L’idéal serait donc, en plus de couvrir les casseroles, de laisser les portes et fenêtres ouvertes ; le temps de finir de préparer vos repas. Vous ne déboursez aucun sou pour réaliser cette solution.

Éviter de poser des plantes près des fenêtres

Pour réussir la décoration de leur intérieur et lui donner une touche verdoyante, certains Français installent des plantes à proximité des baies vitrées. Cette idée décorative n’est surtout pas à copier chez vous si vous comptez vous protéger de la condensation sur les fenêtres.

Découvrez aussi  Comment ventiler une cave sans ouverture ?

En effet, les plantes ont la propriété de libérer une importante quantité d’humidité dans l’air. Elles peuvent ainsi devenir le principal facteur qui déclenche la formation de la condensation sur vos fenêtres. Il vaut mieux donc les éloigner de vos baies vitrées.

Améliorer l’isolation des fenêtres

Vous ne cuisinez pas, vous n’avez pas installé de plantes à proximité des fenêtres, mais une condensation se forme de façon quasi permanente sur les baies vitrées ? La faible isolation de vos ouvertures peut expliquer le phénomène. Cela arrive surtout lorsque vos installations sont vieillissantes.

Pour vous protéger de la condensation sur les fenêtres, pensez à améliorer le niveau d’isolation de vos baies vitrées. L’une des solutions simples pour y arriver est d’utiliser des bandes d’étanchéité.

Avec ces accessoires, calfeutrez le contour des fenêtres. De la condensation va peut-être se former, mais ce sera loin des baies vitrées.

Sécher le linge à l’extérieur du logement

Si votre machine à laver est en panne, c’est donc à l’air libre sur l’étendoir à linge, à l’intérieur de votre maison, que vous séchez vos vêtements. Ce faisant, vous créez sans le savoir les conditions favorables à la formation de la condensation sur vos fenêtres.

En effet, lorsque vous séchez vos vêtements à l’intérieur, l’humidité qu’ils contiennent s’évapore. Les fenêtres étant déjà froides, le processus de la condensation s’enclenche presque dare-dare. L’idéal serait donc de sécher vos vêtements dans votre jardin. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez déposer l’étendoir au balcon.

Peut-être que sécher vos linges à l’intérieur est la seule possibilité naturelle et gratuite qui s’offre à vous. Dans ce cas, aérez le logement 3 à 4 fois par jour afin d’évacuer l’humidité présente dans l’air.

Absorber régulièrement l’humidité

À défaut d’aérer régulièrement votre intérieur ou de ne pas pouvoir mettre vos plantes loin des fenêtres, pensez à acheter un absorbeur d’humidité. C’est un appareil qui élimine l’excès d’humidité dans l’air dans une salle. Elle peut donc empêcher la formation de la condensation sur les baies vitrées.

Découvrez aussi  Peinture anti humidité : Guide d'Utilisation et des Prix

Pour évacuer l’excès d’humidité, placez l’appareil dans la pièce et mettez-le en marche. Au bout de quelques secondes, le réservoir du dispositif commence à se remplir d’eau. Il s’agit de l’humidité captée dans l’air.

Vous pouvez en acheter plusieurs et les disposer dans toutes les pièces du logement. Combien coûte un absorbeur d’humidité ? Voici un tableau récapitulatif.

Absorbeurs Prix
Chimiques
  • À partir de 15 € pour pièce normale ou grande
  • Cartouches : 4 à 20 €
  • Pastilles : 22 €
Électriques
  • 20 à 50 € pour un modèle entrée de gamme
  • 85 à 160 € pour gamme moyenne
  • 300 à 500 € pour haut de gamme

Comme le montre le tableau, le montant à débourser dépend du modèle et de la gamme choisis.

Augmenter la température à l’intérieur du logement

En été, lorsque vous sortez une boisson fraîche du réfrigérateur, celle-ci se mouille immédiatement. Ce phénomène physique survient quand l’air chaud présent dans la pièce frappe la surface de la bouteille. C’est la même scène qui se produit sur vos vitrages.

Pour éviter cela, augmentez la température ambiante du logement. Il convient de le faire surtout pendant l’hiver parce que c’est durant cette période de l’année que l’humidité est forte et l’air froid quasi permanent dans les pièces.

Placer les radiateurs près des fenêtres

La condensation a déjà détérioré les murs de vos pièces et vous décidez alors de rénover l’ensemble du logement ? Pour éviter une répétition des affres de la condensation, placez vos radiateurs sous ou à proximité des fenêtres.

Ainsi, les radiateurs, une fois en marche, vont réduire sensiblement l’apparition de la condensation sur les fenêtres. Soulignons que ces appareils dégagent de l’air chaud quand ils sont en mode « on ».

L’air chaud émis atteint rapidement les fenêtres et les réchauffe. Il diminue ou supprime ainsi le froid qui s’était emparé des baies vitrées.

Savonner les vitres des fenêtres

Laver ses fenêtres avec du liquide vaisselle est une méthode efficace qui empêche le dépôt de gouttes d’eau et de la buée sur les vitrages. Comment faire ?

Versez quelques gouttes du liquide vaisselle sur un chiffon. Ensuite, passez un coup sur les vitres (la face qui se trouve à l’intérieur du logement) en faisant de petits mouvements circulaires. Puis, nettoyez l’ensemble du vitrage avec un essuie sec.

Enfin, si le problème de la condensation est récurrent dans votre logement, songez à réaliser des travaux d’isolation. La peinture anti-condensation, l’ouverture des rideaux ou l’installation de plantes tropicales (le spathiphyllum ou le palmier nain) sont autant d’autres astuces à utiliser.

A lire également