Izlandbipbip » Maison » Traitement humidité » Peinture anti humidité : Guide d’Utilisation et des Prix

Peinture anti humidité : Guide d’Utilisation et des Prix

L’humidité constitue un danger pour les logements de tout type. Aussi, pour y faire face, il convient de recourir à la peinture anti-humidité. Voici l’essentiel à savoir sur son utilisation et son prix.

Qu’est-ce qu’une peinture anti-humidité ?

La peinture anti-humidité est une solution qu’il est approprié d’appliquer sur les parties de votre maison soumise à une forte humidification. Elle permet d’empêcher les dépôts de champignon, de salpêtre ou encore de moisissure sur vos murs. La peinture anti-humidité contient par ailleurs des résines acryliques. Aussi, elle s’avère être un bon moyen de protection des constructions contre toutes formes d’humidité. Ce type d’attaque peut découler aussi bien des vapeurs d’eau que de la condensation.

Il faut noter que l’utilisation de la peinture anti-humidité peut être inefficace face à certains problèmes d’humidité des logements. Vous ne pouvez pas choisir par exemple cette solution pour traiter les remontées capillaires, une fuite ou encore une infiltration d’eau. L’utilisation de ce produit se limite en effet aux problèmes d’humidité de moindre importance.

Si le dysfonctionnement est majeur, son action ne peut pas produire le résultat escompté. Par ailleurs, il est important de rappeler que la peinture anti-humidité peut s’utiliser sur les installations extérieures et intérieures des logements. Vous pouvez l’adopter pour prévenir ou pour traiter les attaques.

Comment faire un traitement à la peinture anti-humidité ?

L’application de la peinture anti-humidité se fait avec un rouleau non dilué. Vous pouvez aussi utiliser un pinceau ou un rouleau semi-dur pour parvenir aux mêmes objectifs. Il est par ailleurs possible de traiter tous les supports d’une maison avec ce produit. Vous pouvez l’utiliser sur tous les types de cloisonnement de votre logement. Il peut s’agir par exemple des :

  • enduits ;
  • briques ;
  • bétons ou encore
  • mortiers.

Le mode d’utilisation de ce produit répond aux normes traditionnelles de traitement des surfaces à la peinture. Vous avez donc la possibilité de le faire vous-même. Aucune exigence technique ou expertise n’est requise pour réussir cette intervention.

Vous pouvez toutefois faire appel aux compétences d’un professionnel si vous manquez de connaissances en matière de besogne « fait-maison ». Pour appliquer une peinture anti-humidité sur une surface, vous devez vérifier d’abord si celle-ci est dépourvue de toutes saletés.

Découvrez aussi  Comment se débarrasser du salpêtre ? 7 astuces 100% efficace

Si tel n’est pas le cas, le support à traiter doit préalablement être nettoyé et stabilisé. Le nombre de couches de peinture à passer au cours d’un traitement est généralement de deux. Il convient d’attendre toutefois le séchage de la première avant d’entamer la seconde. La quantité de peinture à utiliser au cours de l’intervention varie en fonction du type du produit que vous avez choisi.

Combien coûte la peinture anti-humidité ?

Un récipient comprenant 2,5 litres de peinture anti-humidité peut coûter 50 euros. Un litre de ce produit vaut donc entre 15 et 35 euros. Il faut rappeler à toutes fins utiles qu’une telle quantité de cette peinture peut servir sur une surface de 5 à 10 m². Si vous envisagez de badigeonner 30 m² de votre habitation par exemple, le prix du produit à utiliser est compris entre 45 et 75 euros.

Ce montant peut être revu à la hausse si vous décidez d’appliquer deux ou plusieurs couches de ce traitement sur une surface. Pensez donc à prendre les mesures du logement à protéger et à procéder soigneusement à une évaluation de vos besoins. Aussi, ceci permet de bien définir le budget à allouer à ce type de projet.

Vous devez avoir aussi à l’esprit que certains marchands de peinture anti-humidité proposent des produits de peu de qualité. Les prix appliqués dans ces cas sont davantage bas pour attirer le consommateur peu averti. Ces solutions bon marché ne procurent toutefois pas la satisfaction que le client recherche.

Quelles sont les conséquences de l’utilisation de la peinture anti-humidité ?

L’utilisation de la peinture anti-humidité sur les murs d’une maison n’est pas sans conséquences. Ces dernières sont résumées dans le tableau ci-après :

Conséquences techniques de l’utilisation de la peinture anti-humidité  Effets nocifs liés à l’usage de la peinture anti-humidité
  • dégagements indisposant au moment du séchage ;
  • séchage parfois long ;
  • difficultés de nettoyage des pinceaux après le traitement
  • résolution partielle des problèmes d’humidité des logements
  • possibilité de composition du produit en solvants inflammables
  • risque de pollution de l’environnement.

Il est donc recommandé de prendre la mesure de ces risques avant de se lancer dans l’utilisation d’une peinture anti-humidité.

Où utiliser une peinture anti-humidité ?

L’utilisation d’une peinture anti-humidité est recommandée pour empêcher la pénétration de l’humidité à l’intérieur des logements. Vous avez donc la possibilité d’en faire usage dans les salles d’eaux et les cuisines d’une maison ou d’un local professionnel. Une application de la peinture anti-humidité est par ailleurs conseillée sur l’extérieur d’une maison comme la façade. Cela permet de se prémunir contre les cas d’infiltration d’eau dans les intérieurs des maisons.

Découvrez aussi  Comment ventiler une cave sans ouverture ?

Quelles sont les caractéristiques d’une peinture anti-humidité ?

La peinture anti-humidité est un produit imperméable. Vous pouvez trouver dans le commerce des variantes qui présentent des aptitudes aspirantes pour les murs. Vous pouvez la choisir sous la forme colorée ou en couleur blanche. Un compartiment du logement peint avec ce produit peut être lavé à l’eau. Vous avez par ailleurs la possibilité de la recouvrir de carrelage, de peinture ou encore de papier peint.

Pour effectuer cette opération, il est opportun d’attendre au moins une semaine après le traitement. La peinture anti-humidité est connue aussi pour sa capacité à dissimuler les auréoles et les tâches. Elle ne produit généralement pas d’odeur. Il s’agit par ailleurs d’une solution écoresponsable.

Quand bien même certaines peintures anti-humidité présentent des risques pour l’écologie, d’autres sont dotées d’une certification éco labélisée. Vous pouvez donc les utiliser en tout respect de l’environnement puisqu’ils n’émettent pas de particules toxiques dans la nature.

Quels sont les types de peinture anti-humidité ?

Il existe deux principaux types de peinture anti-humidité sur le marché. Vous pouvez trouver d’une part, la peinture anti-humidité à effet filmogène. Son action rend toutes les surfaces où elle est appliquée étanches et peu respirantes. Son utilisation est recommandée pour les espaces intérieurs. Vous pouvez donc l’adopter pou traiter les murs des salles de bain ou des cuisines ainsi que les plafonds.

Il y a également la peinture anti-humidité hydrofuge de surface. Elle convient pour les extérieurs des maisons. Elle s’oppose à tout passage d’air dans les murs. Ceux-ci ont donc la possibilité de mieux aspirer l’humidité qui se forme à l’intérieur pour la rejeter vers l’extérieur.

Quelle peinture anti-humidité utiliser pour une chambre à coucher ?

La chambre à coucher est une pièce essentielle dans un logement à usage d’habitation. Elle doit présenter un niveau optimal de confort pour permettre à son occupant de bien se reposer. Pour cela, il est recommandé d’utiliser certains modèles de peinture anti-humidité pour empêcher l’humidification d’y pénétrer.

Vous pouvez choisir par exemple une peinture anti-humidité brillante pour optimiser la réflexion de la lumière dans le local. Vous pouvez aussi utiliser une peinture anti-humidité satinée pour votre chambre à coucher. Sa finition est moins brillante mais elle permet de bien endiguer l’humidité de votre chambre à coucher.

Une peinture de protection contre l’humidité glycéro est aussi parfaite pour une chambre à coucher. Son temps de séchage est cependant plus long après l’application. Vous devez par ailleurs apprendre à vous habituer à l’odeur incommodante qu’elle dégage.

Comment entretenir une peinture anti-humidité ?

L’entretien de la peinture anti-humidité se fait essentiellement à l’eau. Vous pouvez utiliser un chiffon ou une éponge bien humidifié pour la frotter. Le nettoyage du dispositif ne nécessite pas l’intervention des artisans professionnels. Vous avez ainsi la possibilité de réaliser quelques gains d’argent au cours de cette opération d’entretien.

A lire également